House To Techno, le retour !

Les soirées House to Techno pointent de nouveau le bout de leurs platines. Après avoir passé quelques mois outre-manche, Yoann Barett, l’homme à l’origine des H2T est de retour dans notre belle ville. 

Yoann Barett

Crédit photo : Gratuit Pour Les Filles

Créées il y a un peu plus d’un an, les soirées House To Techno déchainaient les danseurs fous. Initialement elles avaient lieu à l’Altercafé. Depuis le retour de Londres de Yoann, les H2T donnent rendez-vous dans d’autres lieux. Le Jacaré d’Angers pour la dernière et l’Opium de Nantes pour la suivante. Nouvelle équipe, nouveau logo, mais toujours le même nom.

Nous avons eu envie d’en savoir plus, Yoann Barett a répondu à nos questions.


Tu es rentré de Londres il y a quelques semaines, depuis tu ne perds pas de temps. Les soirées House To Techno, que tu organises sont de nouveau d’actualité. Tu peux nous en dire plus sur ce grand retour ?

Et bien lorsque j’ai commencé à songer à mon retour sur Nantes je me suis dit que quitte à refaire des soirées autant accorder plus d’importance à mon projet afin de pouvoir lui donner plus d’envergure. Ce que j’aime avant tout dans l’organisation de soirées c’est le partage de la passion de la musique entre les artistes et le public. C’est une sensation tellement forte que lorsque l’on y a goûté on ne peut s’en passer.

Donc dès mon retour j’ai décidé de faire appel à mes amis afin de m’aider à mener à bien l’expansion du projet. Ils ont tous été emballés et c’est à partir de ce moment précis qu’une équipe composée de sept personnes s’est greffée au projet.

La première était à Angers, le 4 avril. D’autres sont prévues sur Nantes ?

La soirée du 4 Avril au Bar le Jacaré à Angers s’est très bien déroulée, le public était au rendez-vous, c’est un réel plaisir de jouer là bas car il y a vraiment une très bonne énergie. Nous devrions refaire régulièrement des événements là bas à partir de septembre.

Quant au retour des House To Techno sur Nantes, il s’effectuera le Vendredi 17 Avril à l’Opium. La beauté de ce nouveau lieu de la nuit nantaise et sa programmation nous a réellement fait comprendre que c’était dans ce bar précisément que nous voulions effectuer notre retour. D’autant plus que, pour la petite info, j’ai déjà travaillé par le passé avec William Bambs, qui est un ami de longue date.

Nous avons hâte que cette soirée se déroule, tous les djs que nous avons invités pour cet événement sont des amis et j’espère que cet esprit de convivialité se fera sentir auprès du public.

Logo House To Techno

L équipe de l’orga s’agrandit …

Et oui l’équipe s’agrandit : nous avons recruté deux graphistes, Paul Bouvier et Hugo Parichi. Deux personnes chargées de la communication interne et externe du projet : Morgane Loyen et Romain Ruée.
Un conseiller en communication, un webmaster pour le futur site internet. Nous avons également recruté une photographe, Hortense Terrien ainsi qu’un cameraman pour les soirées à venir. L’année dernière je travaillais seul mais cette année c’est un réel plaisir de travailler avec toutes ces personnes qui s’investissent à 100 % dans le projet. Lors de chaque décision je consulte tous les membres de l’équipe afin que chacun puisse donner son avis et se sente réellement concerné par tout ce qui se passe dans le projet H2T.

La formation des line-up reste la même, un ou deux DJ invités, plus Quentin Padilla et toi comme résidents. Comment choisis-tu les invités ?

Quentin et moi sommes les résidents des H2T, mais en ce qui concerne le choix des invités c’est assez simple : nous nous dirigeons vers les artistes dont nous aimons la musique, leur énergie et leur sens du partage de la passion qu’ils ont pour la musique électronique.

Est-ce que tu as la volonté de faire grossir le projet House To Techno et lui donner d’autres orientations ?

Nous avons de nombreux projets en cours qui ne devraient pas tarder à voir le jour. Les soirées House To Techno vont prendre une dimension bien différente par rapport à l’année dernière, notamment avec des projets estivaux qui devraient ravir les Nantais.

J’ai entendu dire que vous alliez mettre en place des Tremplins pour les DJ…

Ce projet me tient particulièrement à cœur car je trouve qu’il est important de renouveler la scène électronique nantaise, et je trouve important de tenter de faire émerger de nouveaux talents. C’était déjà ce travail là que j’essayais de faire au maximum lors des « Mercredis Étudiants » à l’Altercafé avec Quentin Schneider l’année dernière. Pas mal de Djs de la scène électronique nantaise actuelle sont passés par ce projet.

Il y a des projets solos à venir, sous le nom de Yoann Barett ?

J’ai quelques projets solos pour les mois à venir. Je devrais mixer dans des endroits dans lesquels je n’ai jamais joué auparavant. Mon agenda commence petit à petit à se remplir et pas seulement dans la région Nantaise…

Tu as signé sur Blue Brain, le sous label de Brain Washer Records. Ça promet du lourd ?

À présent je sais exactement quel type de musique me correspond, et cet Ep sera très techno mais en revanche très différent de ce que j’ai pu composer auparavant. Je travaille avec plusieurs artistes qui sont très actifs dans la région. J’espère que ce nouvel Ep sera apprécié du public, date de sortie le Lundi 24 Août sur Blue Brain by Brain Washer Records.

Un petit mot pour la fin ?

Nous sommes une équipe relativement soudée et nous allons tout faire pour organiser des événements qui sortent un peu de l’ordinaire. Nous remercions d’avance toutes les personnes qui viennent apporter leur pierre à l’édifice. Je pense notamment à nos bénévoles, aux étudiants de l’ENSEC, ainsi qu’à nos partenaires : le Cosmic Show, La Baignoire Magazine, Electro News pour ne citer qu’eux. J’espère que l’aventure House To Techno fera parler d’elle pendant un très long moment. Et bien évidemment, merci à vous pour cette Interview ! Rendez-vous à l’Opium le vendredi 17 avril (event Facebook)

Plus d’informations sur Yoann Barett
Facebook
Fan Page House to Techno

Corentin

CO-FONDATEUR / Pur produit Nantais, passionné de musique , amoureux de Nantes et de ses talents multiples.

Laisser un commentaire