BRIXI ELYSSE « Nantes est un vivier d’artistes exceptionnels »

Binary Flights Records, voit le jour dans le paysage musical nantais, très florissant. Aux manettes de ce nouveau label : Brixi Elysse et Fabrice Baguet (GMR studio et GMR Records)

20 ans de métier pour Brixi Elysse, une vie consacrée à sa passion. Il débute en 1995 et depuis, ne dort plus sans une main posée sur une MK2. Fou de musique et addict au micro sillon, Brixi commence à acquérir ses premiers galons au club La Maison Blanche, aujourd’hui fermé. Il y sera le DJ et le programmateur des soirées Hip-Hop Connexion, dans lesquelles il invite des gens comme Naughty J & Dj James (NTM), Dee Nasty, Crazy B, Netik, ou encore Cut Killer, Dj Abdel et Goldfinger. La fine fleur du deejaying hip-hop tricolore.

brixi elysse en studio

En 2003, il sort un premier EP, sur le label Pouxy Prod, une co-production avec Arnaud Gonzalez. Puis s’enchaine 3 autres, signés sur le label angevin Timid Records.

Aujourd’hui se lance dans une nouvelle aventure avec Binary Flights Records. Nous avons voulu en savoir plus sur ce label.

CS : Tu as beaucoup d’années de carrière dans la musique. Pourquoi avoir autant attendu pour lancer ton label ?
BE : Cette idée me trottait en tête depuis quelques temps. En 20 ans de mix j’ai rencontré et apprécié tellement d’artistes que c était pour moi la suite logique. Nantes est un vivier d’artistes exceptionnels. Le projet s’est concrétisé après quelques échanges avec Fabrice Baguet, patron de GMR studio/GMR Records. Nous nous suivons depuis 20 ans. Il était intéressé par certains de mes titres, je lui ai proposé de monter une subdivision plus underground … en grands passionnés que nous sommes, la suite s’est enchainée naturellement.

CS : Ce label se nomme Binary Flights Records. Pourquoi ce nom ? Il y a une signification particulière ?
BE : À l’origine, Binary Flight est le dernier Ep que j’ai signé sur le label Angevin Timid Records. J’ai donc tout simplement choisi celui-ci car tout est dans le nom. Le coté « BINAIRE » de la musique électronique et « AERIEN », c’est une invitation aux voyages que nous voulons proposer avec ce label.

Binary Flights Records Logo

CS : La première signature, s’appelle Jay Airiness, il est d’ailleurs venu dans l’émission du Cosmic Show. Tu peux nous en dire plus sur ce nom et votre rencontre ?
BE : MOAR est un artiste que je suis depuis pas mal d’années. Ses productions m’ont toujours attiré, de plus c’est un mec doué et hyper actif. Il produit aussi bien du Hip Hop, du Jazz, Du Funk et aujourd’hui de la House Music sous le pseudo JAY AIRINESS ! Après avoir écouté ses dernières productions, je l’ai immédiatement contacté pour lui proposer une sortie sur BINARY FLIGHTS RECORDS, que j’étais en train de créer. Depuis le 15 octobre 2015, le label est en place et nous travaillons sur sa première sortie The Right Thing Ep By « Jay Airiness » 4 titres Deep House et House.

CS : L’EP de Jay Airiness, The Right Thing EP est très House. C’est la couleur musicale du label ?
BE : Tout à fait, mais sur certain Ep, des titres plus down tempo seront présents. Nous avons aussi le projet de signer les remixs du Duo Nantais DA SWEEP.

CS : Laurent Garnier disait dans une conférence qu’il a tenu pour Red Bull Music Academy 2015, « qu’être DJ c’est surprendre les gens ». C’est ce que tu souhaites avec ce label ?
BE : Le coté surprise est vraiment subjectif, ce que nous souhaitons, c’est avant tout proposer une musique qui colle avec notre esprit et qui donne envie d’appuyer sur PLAY …

CS : Pourquoi pas emmener le label dans d’autres directions artistiques, comme le hip-hop, le jazz, le chant ?
BE : Bien sur, mais cela ce fait par le biais d’une autre subdivision déjà en place de Good Morning Studio sur lequel le pianiste Paul Lyonnaz aka POL a signé 1er album. C’est la raison pour laquelle Binary Flights Records restera axée sur les musiques électroniques, la House Music en particulier.

CS : Peux-tu nous annoncer les prochains artistes signés sur Binary Flights, ou c’est encore private ?
BE : Le second Ep sera signé Will Ika nous travaillons déjà sur le mixage de celui-ci Nous avons aussi sollicité Bertrand Dupart pour la 3ème sortie, mais je n’en dirais pas plus.

CS : Tu es également producteur. Vas-tu en profiter pour sortir tes propres productions ?
BE : Ha ha ! Évidemment, je prépare mon prochain Ep. L’idée est sur celui-ci de faire participer d’autres artistes tels que le violoniste Samifati, le Slameur Nina kibuanda, le batteur K20. Je dois donc jouer avec les emplois du temps de chacun, mais aujourd’hui la priorité est mise sur les artistes que nous venons de signer.

CS : Toi qui es un collectionneur de vinyles. Binary Flights Records, sera un label exclusivement Vinyle ?
BE : Dans un premier temps les sorties digitales seront distribuées sur environ 200 plateformes, mais nous évoquons déjà l’idée d’en sortir quelques unes en vinyle …

CS : Où va-t-on pouvoir trouver les précieux sésames à Nantes ?
BE : Chez tous les bons dealers de disques mais les premières sorties seront en digital sur les plateformes de téléchargement. Nous étudions d’ailleurs une exclu avec un diffuseur…

Corentin

CO-FONDATEUR / Pur produit Nantais, passionné de musique , amoureux de Nantes et de ses talents multiples.

2 Comments

Laisser un commentaire